Guillemin Meauve [DOM ; 2002-en cours]

Aller en bas

Guillemin Meauve [DOM ; 2002-en cours]

Message  Professeur Meauve le Sam 26 Mai - 16:19

Fiche de Guillemin Meauve, professeur de Développement d'Objets Magiques de 2002 à 20??


1/ Nom et Prénom de votre personnage.
Guillemin (Guy) Meauve.

2/ Date de naissance de votre personnage.
30 ans, né le 29 janvier 1977.

3/ Baguette Magique.
Les baguettes du jeune homme furent toutes conçues par Mr Lavandier, expert français dans la fabrication d'Objets Magiques. Et si je dis les, c'est qu'il n'y en eut pas qu'une. Guillemin est un véritable ... hum ... collectionneur. Malgré lui.
Sa toute première baguette était en frêne et abritait une plume de phénix. 19,27 centimètres. Couleur cendre. Un bout de bois assez rustique, banal, qu'on pouvait facilement confondre avec une vraie branche d'arbre. C'est sûrement pour cette raison que le Meauve junior ne retrouva jamais la baguette, égarée dans les jardins de l'Académie durant sa première année. Une sorte de ... euh ... retour à la nature.
La seconde eut moins de chance. Pendant la troisième année d'étude de Guy, Beauxbâtons organisa un magnifique voyage en Irlande. La brindille de cerisier aux crins de licorne avait beau être neuve, luisante de propreté et longue de 25,6 centimètres, cela n'empêcha pas un strangulot affamé de l'engloutir. Paix à son âme.
La baguette suivante - troisième, donc - fit un score honorable. En effet, Guillemin la conserva jusqu'à ses 25 ans. Mais le tout jeune professeur la brisa devant ses propres élèves, victime d'une soudaine crise de nerfs. Puis cinq ou six autres baguettes magiques s'enchaînèrent, subissant la même fin funeste ou oubliées dans un coin - servant à caller un meuble ou glissant sous une table. Oui : aujourd'hui encore, le jeune homme n'est pas un exemple de soin. Quoiqu'il en soit, l'élue à ce jour est une branche d'oranger de 32,4 centimètres. Elle contient de la poudre d'écailles de dragon et affiche avec fierté son statut de survivante.

4/ Description Physique.
Aussi loin que je m'en souvienne, Guillemin Meauve récolta toujours un certain succès auprès des jeunes filles ; notamment lors de ses études dans l'Académie de Beauxbâtons. C'est vrai que sans être qualifié de tombeur, il avait tout pour plaire : mignon, grand, svelte, avec des cheveux blonds poussant à droite à gauche selon leur bon désir et un visage anguleux dont je vous épargnerai les détails. Aujourd'hui encore et malgré ses 30 ans, Guy reste un homme séduisant. On peut dire qu'il se situe dans la moyenne et n'a rien à envier au gagnant du plus beau sourire sorcier.
Enfin, le garçon n'est pas un grand fan des chapeaux pointus et robes de sorcier excentriques. Il préfère de loin se vêtir de pantalons et de vestes à la mode moldue (tout en gardant un soupçon d'élégance, histoire de conserver son poste d'enseignant). Au premier coup d'oeil, le jeune Meauve apparaît toujours comme sympathique et digne de confiance. Pour une fois, l'apparence n'est pas trompeuse.

5/ Avatar : Justin Hartley.

6/ Histoire de votre personnage.
Guillemin (Guy) Meauve naquit le 29 janvier 1977, dans la petite ville sorcière de Vignorence (aux abords de Reims). Descendant d'une éternelle lignée de sang-purs, le jeune homme ne souffrit pas de l'arrogance stéréotypée de ses origines. Au contraire, il hérita d'un bon sens et d'une compassion presque excessive grâce à ses parents qui s'étaient toujours intéressés à la culture moldue. Participants à de nombreuses associations en faveur de ces pauvres gens sans moyens, les De Meauve exprimaient continuellement leur humanité par divers dons et actions de bénévolat. Guy n'échappa naturellement pas à cet enjouement. Il n'éprouvait pas une once de mépris envers les non-sorciers, et comment aurait-il pu en être autrement ? Enfant chéri d'une mère cracmol, la personnalité du garçon se voyait toute tracée. Pas question de faire de ce petit bout d'chou un extrémiste !
Les dix premières années de Guillemin ne furent pas les plus palpitantes. Eduqué au foyer par sa mère, il n'avait d'autres occupations que de mener la vie dure à sa soeur - Noëmie - ou jouer avec son Puffskein en peluche dans le salon. Les SMS (Salons pour Mineurs Sorciers) du quartier ne contentant pas les prières de Mme De Meauve, Guy ne fréquenta que peu d'enfants de son âge ; c'est-à-dire le fils du voisin, Théophile De Neuve, et son frère, Paul. Illustres invités des fêtes d'anniversaires et principaux confidents de Guillemin, ce dernier n'avait d'autre compagnon. Lorsque les enfants jouaient au quidditch (sans balais, puisque le danger semblait trop important), c'était toujours Paul qui tapait dans les cognards, parc'qu'il était le plus grand, le plus fort. Théophile lui, pourchassait le vif d'or tandis que Guy jetait une balle rouge et difforme en l'air, simulant le souaffle. De temps à autre, Noëmie prenait le rôle d'arbitre ... mais le temps, justement, passait trop vite et l'aînée abandonna tous ces petits plaisirs puérils lorsqu'elle rejoignit Beauxbâtons. Les études, voyons ! Les études avant tout !
Les pouvoirs de Guillemin ne se manifestèrent que quelques jours après son neuvième anniversaire. Alors que l'enfant jouait dans la cours avec la baguette magique de son père, il l'agita naïvement vers sa soeur en la menaçant d'un stupide "Abracadabra". L'incantation en soit ne provoqua aucun dommage, mais Noëmie constata avec stupeur que ses beaux cheveux blonds s'étaient colorés d'un magnifique rose bonbon. Horreur, du rose ! La jeune fille fut immédiatement envoyée vers l'hôpital sorcier le plus proche, Sainte Ficelle, mais les magicomages ne réussirent pas à conjurer le sortilège de Guillemin.
Noëmie tient aujourd'hui encore Guillemin responsable de cette catastrophe et ne manque pas de lui rappeler à chaque dispute l'indésirable couleur de sa chevelure. C'est à peu près dans ces années là que les De Meauve renoncèrent à leurs origines pures en retirant la particule De qui précédait leur nom de famille.
Signe de bienveillance ? Si vous l'dites. Malgré le scandale que ce retrait entraîna dans les foyers sorciers de la haute noblesse des environs, il ne restait qu'un geste anodin dans leur lutte bienfaitrice contre les extrémistes anti-moldu.
A 13 ans, Guy rejoignit sa soeur Noëmie (qui entrait en cinquième année de littéraire) dans l'Académie de Beauxbâtons. Passionné par les balais de Quidditch, il fut immédiatement orienté en filière technologique. Ses résultats en travaux pratiques étaient particulièrement bons tandis qu'ils restaient corrects en théorie. Le cours qui enthousiasmait le plus Guillemin était le Développement d'Objets Magiques, et dès ses premières vacances, le garçon entreprit d'acheter le plus de matériel possible pour le démonter et comprendre leur fonctionnement. Vous n'imaginez pas le nombre de fois où les rideaux des Meauve prirent feu, souffrant d'un sort mal lancé ... Car si Guy était bon élève, il restait avant tout maladroit.
Les sept années que l'adolescent passa dans l'Académie Beauxbâtons se révélèrent enrichissantes et récompensantes : il remporta son diplôme de fin d'études du premier coup avec une mention et quelques encouragements. Puis le jeune homme dû quitter son école et entrer dans la vie active des sorciers. Il n'avait pas de grandes ambitions mais des centaines de chemins à prendre. Guillemin effectua tout d'abord un stage auprès de Mr Lavandier, fabricant de baguettes magiques dans l'Avenue Boulanger. Il voyagea jusqu'en Irlande pendant un an pour étudier les propriétés des balais magiques ; car comme tout l'monde le sait nul n'égalait la perfection des balais irlandais. A 19 ans, le jeune Meauve abandonna ses stages pour s'inscrire dans l'EFRTMSC (Ecole Française Réputée dans la Transformation de Matière par Sortilèges et Charmes Intensifs). Il en sorti 2 ans plus tard avec des idées de carrières et un brevet de Technomagicien.
Mais ces diplômes ne suffisaient pas. Si Guillemin voulait un emploi stable et bien rémunéré, il lui fallait d'autres qualifications. Le garçon rejoignit donc l'Académie d'Enseignement Sorcier pour se préparer à un éventuel poste de professeur. Après 3 ans d'examens compliqués, le sorcier retourna dans sa vieille école Beauxbâtons. Il se proposa lors d'un recrutement mais sa candidature fut tout d'abord refusée. Grosse déception. Ce n'est qu'à 25 ans, lorsque le professeur de Développement d'Objets Magiques de l'établissement fut renvoyé pour faute professionnelle qu'on donna à Guillemin une chance d'enseigner. Il accepta le poste sous réserve ; un an plus tard, son contrat d'embauche se voyait validé avec grand succès. Guy était apprécié des élèves et ses cours se démarquaient par leur relâchement et leur "désordre organisé", bien que la DOM soit toujours considérée par les autres professeurs comme une matière inférieure à la littérature ou au scientifique.
Après 2 ans d'enseignement Guillemin rencontra Marie Tourdin, une sang-mêlée dont il s'éprit aussitôt. Le professeur fit la connaissance de cette jeune femme médicomage tandis qu'il emmenait en urgence l'un de ses élèves (l'infirmière de Beauxbâtons s'étant portée pâle). Les deux jeunes gens vécurent une courte relation qui, bien que frôlant le mariage, se révéla catastrophique. Il se quittèrent le noeud au ventre pour Guillemin - sans aucun regret chez la jolie Mlle Tourdin.
Aujourd'hui et à tout juste 30 ans, l'enseignant se prépare pour sa cinquième rentrée. Il compte bien se surpasser pour qu'elle se déroule sans aucun problème.

7/ Famille de votre personnage.
Guillemin est un sang pur. Il n'a donc jamais quitté le monde des sorciers, ne connaît que peu de machines et ... euh ... traditions moldues. Malgré les préjugés vis-à-vis des ascendances, les Meauve (ou du moins ses membres les plus proches) ne font pas partis des extrémistes fanatiques militant sans cesse contre les non-sorciers. Au contraire, nombre d'entre eux participèrent à des associations moldutaires comme la MMA (Moldu Mais Amis) ou encore la SNCF (Société des Non-sorciers et Cracmols de France). Oui ... la petite famille adorait et soutenait constamment les moldus. Mais peut-être avait-elle justement trop tendance à prendre ces derniers en pitié ?
La raison de cette affection débordante découlait surtout de Mme Meauve, la mère de Guillemin. Née Sandrine De Lavigne, descendante d'une lignée renommée, la jeune femme se destinait à de longues études de médecine magique. Ou de Quidditch. Ou tiens, pourquoi pas de botanique ? Mais rien de tout ceci n'arriva. Car ô désespoir ... jamais elle ne fut appelée à rejoindre l'académie de Beauxbâtons. Pire encore ; Sandrine ne se découvrit pas de pouvoir. C'était une cracmol. Cela ne l'empêcha pas de rencontrer, après 20 ans d'existence, le remarquable André Meauve - concepteur de chaudron. Un sorcier issu lui aussi d'une famille de sang-pur. C'était un homme débonnaire, doux, charmant, etc. Il épousa Mlle De Lavigne deux ans après leur rencontre, puis lui offrit trois enfants. L'aînée - Noémie - le benjamin, Guillemin - et enfin le petit dernier, Simon. Tous sorciers, à leur grand soulagement.

8/ Personnalité de votre personnage.
Guillemin Meauve est fasciné par son travail : il aime le contact avec les élèves et considère son poste comme une aubaine. Toujours à l'écoute, le professeur sait faire preuve de patience et de compréhension (du moins envers ceux qui le méritent), n'hésitant pas à rester tard en classe pour répondre aux pires questions. Pas de distinction entre sang-mêlés et sang-purs : tous ont leur chance de réussite.
Si Guillemin s'était vu refuser cette responsabilité, sans doute se serait-il tourné vers la confection de balais magiques. Une de ses plus grandes passions avec les cartes de chocogrenouilles. Ah, on n'oublie trop souvent le rôle indispensable de ces petits bouts d'bois dans les plus grands matchs de Quidditch ... Côté amour, la vie de Guy est plutôt bancale. Si le sorcier fut autrefois sur le point de se marier, la solitude est aujourd'hui sa seule compagne. Cela dit ... une pause est toujours bienvenue. On peut comprendre que la facette étourdie et insouciante de sa personnalité déplaise. C'est le cas du fonctionnement des cours de Développement d'Objets Magiques, qu'on remet régulièrement en cause. Chacun ses méthodes.

9/ Goûts de votre personnage.
Au risque de se répéter, Guillemin aime tout ce qui touche aux objets magiques (normal, c'est son boulot me direz-vous). Les balais magiques en particulier mais aussi les baguettes. Le jeune homme garde d'excellents souvenirs des stages qu'il a effectués dans la boutique de Mr Lavandier du temps de ses études.
Grand lecteur, le professeur est abonné aux magazines Technomagie, Sorciété et à une dizaine de catalogues d'objets magiques. Tout un étalage rempli d'ailleurs les meubles et moindres recoins de son bureau. La boisson préférée du sorcier est le jus d'oeillet ; un régal pour la gorge ... Rien à voir avec cet infecte jus d'citrouille.

11/ Matière souhaitée : Développement d'Objets Magiques.

12/ Maison dans laquelle vous pensez que votre personnage aurait été réparti s'il avait été à Poudlard et non à Beauxbâtons : Serdaigle.

13/ Questions Hors-Jeu.
- Temps que vous pourrez accorder au forum (notez sur 10 et précisez si nécessaire). Généralement le soir à partir de 18h. Mais pas tous. Cependant, je participe à quelques autres forums, ce qui réduit ma disponibilité. Donc 7/10 ?
- Écolier, Collégien, Lycéen, Étudiant ou Travailleur ? Lycéen.
- Expérience Roleplay : Sur combien de forum avez-vous joué avant ?
Sur combien concernant le monde d'Harry Potter ? Beaucoup. Dont deux Harry Potter, sur lesquels je jouais un Serpentard et un professeur de Soins aux Créatures Magiques sadiques que tout l'monde évitait. C'pour ça qu'ici, j'essaierai d'être gentil.
avatar
Professeur Meauve
Professeur Principal des Technologiques

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de Personnage
Âge du Personnage: 30 ans
Filière du Personnage: Filière Technologique
Disponibilité du Joueur:
3/10  (3/10)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr (Ben quoi ?)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum